Conseils de prolongation de confinement

Pour mieux vivre la prolongation du confinement

Surtout si je n’ai plus, ou toujours pas, envie de faire du Qi Gong…

 

J’ai rédigé cet article pour vous soutenir à différents moments dans votre vie quotidien, et pas seulement avec des séances de Qi Gong.

Parmi les difficultés que nous sommes nombreux à vivre en ce moment, il y a les émotions. Ma dernière vidéo de Qi Gong pour retrouver la sérénité et la confiance a été réalisée pour vous aider à mieux les vivre.

 

Avec la prolongation annoncée de confinement, nos émotions peuvent être encore plus inconfortables ou faire le yoyo.

Peut-être pensiez-vous avoir dompté vos coups de blues, vos peurs, vos angoisses, impatiences, manques… et voilà que la prolongation de ce confinement fait voler en éclats l’équilibre que vous pensiez avoir trouvé.

Certains dorment mal, ne se sentent pas dans leur assiette, manquent d’appétit… D’autres ressentent un certain vague à l’âme, un accablement, la sensation d’être tiré vers le bas…

 

De mon observation et de ma compréhension de ce que nous vivons, ces maux peuvent s’expliquer par :

  • l’angoisse et la peur qui s’emparent d’une bonne partie de la population (mondiale…) et qui peuvent créer une ambiance à laquelle certaines personnes sont sensibles, et réveiller leurs propres peurs.
  • le manque de nature, de temps passé à l’extérieur.
  • le manque de relations sociales, de contacts avec nos proches.
  • le manque de variété dans le quotidien.
  • le manque de travail, d’activité qui permet de se sentir utile.
  • Et il y a sans doute bien d’autres raisons…

 

Je vous propose ci-dessous quelques conseils pour vous aider dans ces moments particuliers, mais je suis loin de tous les connaître. Vous avez aussi les vôtres, si vous le souhaitez, partagez-les !

 

Pour ce qui est de vous aider sur l’angoisse et la peur, en dehors de la vidéo de Qi Gong pour la sérénité et la confiance, je n’ai qu’un conseil à vous donner :

Détournez votre attention de cette émotion. Une émotion, c’est de l’énergie… choisissez consciemment d’investir votre énergie dans autre chose que la peur.

Comme je vous le dis dans les cours de Qi Gong : « Là où va le Yi, va le Qi. »

Le Yi peut être traduit par pensée ou intention. En mettant votre pensée, ou présence, ou concentration, dans un endroit du corps en particulier, vous y déplacez votre énergie.

De la même façon, nous pouvons déplacer notre attention d’une émotion inconfortable à une attitude que nous souhaitons adopter.

Pour vous y aidez, je vous propose de vous ménager des moments d’émotions « positives », des moments pour vous donner du bien-être.

 

Rions un peu !

Détendez vos zygomatiques en vous offrant de bonnes parties de rigolades. Vous avez bien un film, un livre, un humoriste, qui vous fait toujours rire ?

Moi, j’ai ressorti mes BD de Gaston Lagaffe (oui, je suis bon public :-)), j’ai regardé en famille quelques films drôles et je projette une rétrospective Florence Foresti :-)

Capture d’écran 2020-04-20 à 19.06.22 silexandthecity

Une idée en passant, toute la famille est fane : je vous conseille quelques minutes de rigolades instructives sur les sciences avec les épisodes « Tu mourras moins bête » sur arte.tv (lien en cliquant sur l’image).

Ces petits dessins animés durent 4 minutes chacun et je gage que vous aurez du mal à résister à l’humour du professeur moustache !

Toujours sur Arte.tv, dans la même veine il y aussi « Silex and the City ». Et vous trouverez d’autres séries de ce genre sur le site.

Lâchez-vous, rigolez ! Je ne connais pas de meilleur « détendeur » que le rire.

 

Bougez sur votre musique préférée

danse Photo issue du site http://www.dansebiodynamique.com/

Si vous aimez danser, accordez à votre corps le plaisir du mouvement au rythme qui vous plait. Poussez le canapé et les fauteuils, montez le son, et invitez les membres de la famille à vous rejoindre pour vous déhancher dans votre fièvre du confinement à vous ! Vous pouvez vous constituer une play liste de musiques sur lesquelles vous aimer danser, ou en trouver des toutes faites par type de musique sur YouTube.

Encore une excellente activité pour se dégager des tensions, et pour mettre de la légèreté dans sa vie !

 

La musique adoucie les mœurs…

musique

Voici un proverbe dans lequel s’exprime la sagesse populaire. Profitez de tous les instants dans lesquels peuvent se loger de la musique, en fonction de votre humeur ou de vos activités, que ce soit le télétravail, les devoirs avec les enfants (certaines musiques vont les aider à se concentrer, et vont vous aider à vous détendre…), la cuisine, le ménage…

La musique qui vous plait correspond à votre vibration énergétique, elle vous aide à y rester, elle peut aussi améliorer les vibrations de votre lieu de vie. Bien entendu, le Heavy metal sera moins bénéfique que la polyphonie corse ou la musique classique… mais la musique c’est une histoire de goût et de ressentis !

Constituez-vous une ou plusieurs play liste par moments de la journée ou activités, ou testez les play listes des internautes sur YouTube.

 

Provoquez les rencontres avec la nature

landscape_panorama_spring_flowers_scenic_view_nature_mood-1086658.jpg!d

Si vous le pouvez, sortez tous les jours pour marcher dans la nature.

Sinon, voici quelques occasions de faire le plein de nature depuis votre fenêtre :

  • Respirez l’air extérieur à certains moments de la journée, le matin, le soir, avant et après la pluie… fermez-les yeux, et cherchez à identifier les senteurs ou tout simplement vous faire surprendre par elles. N’y aurait-il pas un arbre en fleur ou des jacinthes dans les parages ?
  • Ecoutez et observez les oiseaux. Ils sont très actifs en ce moment à construire leur nid ou nourrir leur nichée. Vous pouvez vous amuser à apprendre à les identifier et à reconnaître leur chant, il y a des sites très bien faits pour cela sur Internet.
  • Observez les étoiles les nuits dégagées. Quoi de plus magique qu’un ciel étoilé ? Émerveillement garanti !

Ces moments, même brefs, mais répétés, vous aideront à vous reconnecter à la nature et vous apporteront beaucoup de détente, et de bienfaits.

Invitez la nature chez vous

 

diffuseur-moderne-d-huile-essentielle-sur-l-étagère-en-bois-à-intérieur-espace-pour-texte-153097054 foret

  • Avec les sons de la nature : il existe des enregistrements de sons de la forêt, de rivière, de la mer… vous pouvez en trouver sur YouTube.
  • Avec les parfums de la nature : certaines huiles essentielles en diffusion dans l’atmosphère vous rappelleront les parfums des fleurs ou les essences de la forêt. Vous pouvez utiliser les huiles de Pin Sylvestre, d’eucalyptus… Renseignez-vous sur leur utilisation.

 

Et si tout cela ne vous aide pas… il ne reste que le Qi Gong ;-)

 

Prenez-soin de vous, faites-vous du bien !

 

De tout cœur,

 

Lydie

 

 

Qi Gong sérénité et confiance

La période du confinement est génératrice pour certains d’émotions désagréables comme l’angoisse, la peur, le stress, mais aussi l’impatience, l’irritabilité et la colère, ces dernières étant aussi naturellement liées à l’activité de l’énergie Bois dans notre corps, élément de la saison Printemps en Médecine Traditionnelle Chinoise.

Je vous propose une séance de Qi Gong pour pacifier ces émotions et mettre votre corps en mouvement pour une circulation harmonieuse de l’énergie dans votre corps.

J’ai également rédigé un article avec quelques conseils pour vous aider dans votre quotidien.

Belle pratique, portez-vous bien !

 

 

 

Respiration-posture la Terre, la Montagne

 

Respiration_posture_Terre

 » J’ai pas envie de faire du Qi Gong. « 

« J’ai pas envie de faire du Qi Gong. »

 

Ne lisez pas « Je n’ai plus envie de faire du Qi Gong » ou « Je n’ai plus envie d’enseigner le Qi Gong » ! Je n’arrête rien.

Mais parfois… je suis comme vous !

 

Parfois, cela m’arrive… « J’ai pas envie. ».

 

L’autre matin par exemple, et deux jours de suite, je me suis levée, et je suis allée déjeuner sans passer par la case « Qi Gong du matin » habituelle. Pas un automassage, même pas un petit étirement de méridien. RIEN ! Et je n’ai pas fait de Qi Gong de la journée.

Vous êtes quelques-uns à me dire que vous n’arrivez pas à vous y mettre, que « bizarrement, pas le temps pour le Qi Gong », que vos bonnes résolutions sportives du début du confinement se sont rapidement envolées, que vous n’arrivez pas à pratiquer seul même avec la vidéo, que l’énergie du groupe vous manque…

J’ai envie de vous dire : « C’est NORMAL ! ». Donc… Ne vous forcez pas, ne faites pas de Qi Gong !

Habituellement, je vous encourage à pratiquer régulièrement, idéalement quotidiennement. Parce que JE pense que c’est bon pour vous (et puis, c’est quand même mon travail de professeur de Qi Gong que de vous encourager à pratiquer ;-)).

N’oubliez pas que VOUS seul savez ce qui est bon pour vous.

 

On peut ne pas avoir envie de pratiquer pour diverses raisons : on a été chez l’ostéo la veille, on est fatigué, mal foutu, on « n’a pas la tête à ça »… Dans certains de ces cas, la professeur de Qi Gong que je suis vous dirait : « Justement, cet exercice va te redonner de l’énergie », « cet exercice aide à se vider la tête », etc. Dans certains cas, je vous dis de vous écouter, il faut savoir aussi ménager son corps et ne RIEN faire. Et il y a aussi les cas où rien ne nous permet de savoir si notre « non envie » a une « bonne » ou une « mauvaise » raison d’être.

Pendant cette période de confinement, on peut sentir une certaine lassitude, une tristesse, on peut « avoir le bourdon », et ne plus avoir envie de continuer les activités que l’on aime habituellement faire.

« C’est NORMAL ! »

Je vous livre ma compréhension du phénomène. Notez bien, que ce qui va suivre est issu de ma propre expérience et de mes ressentis. Prenez donc ce texte pour ce qu’il est : un point de vue PERSONNEL. Donc ne conservez de votre lecture que ce qui semble s’adresser à vous, ce qui vous semble bon pour vous.

Comme dans l’autre nous voyons à la fois des différences mais aussi des ressemblances, peut-être que certains mots vous « parleront » et me permettront de vous faire passer mon message de professeur de Qi Gong. Et ce message est aussi valable en dehors du Qi Gong.

 

Nous vivons une situation inédite. La première conséquence de cette période de confinement, c’est que nous ne vivons plus comme avant.

Nous n’avons pas le choix.

Que fait l’être humain, comme tout être vivant, face à une situation qui impacte sa façon de vivre ? Il s’adapte. Nous nous adaptons donc, chacun à notre manière.

Pour certains, nous pensions « maîtriser » cette nouvelle situation en nous organisant au mieux pour continuer certaines activités, aussi pour en « profiter pour faire » du tri, du rangement, prendre des nouvelles de notre vieille tante, pour faire les choses que l’on remettait à plus tard. Comme pratiquer le Qi Gong plus régulièrement par exemple.

 

sieste_web

Finalement, j’ai pas envie de jardiner…

 

Mais dans toutes ces activités, nous avons pu ressentir frustration, lassitude. Car même notre goût pour nos « bonnes habitudes » s’étiole. Et au final, pour une activité, ou plusieurs, ou même pour tout, on en arrive à cette constatation : « j’ai pas envie ».

Ce vide d’envie peut s’accompagner d’inquiétudes, de peurs diverses (de la maladie, de la mort, de l’insécurité financière, de l’avenir incertain, de l’inconnu…). On peut aussi ressentir de la tristesse ou de la mélancolie en ayant le sentiment de perdre notre déjà « ancienne » vie, comme si l’on sentait que ce qui nous avait accompagné et rassuré pendant des années n’était plus, ou que rien ne sera plus comme avant.

Nous savons que nous ne pouvons plus faire ou être « comme avant », et on se rend compte que nous ne VOULONS plus continuer comme avant. On n’a plus envie.

L’ancien est en train de se perdre (tristesse) au profit de ce qui nous est nouveau et inconnu (angoisse, peurs).

Bon. Si on se dégage de ces émotions désagréables et que nous tentons d’observer « objectivement » (autant que faire se peut…) la situation : tout est en mutation, en transformation, on ne sait où cela va nous mener, on ne maîtrise plus rien.

Nos habituelles façons d’être voudraient bien que l’on FASSE quelque chose… mais quoi ???

 

Et si on ne faisait RIEN ?

 

Et si on se faisait confiance ? Et si on faisait confiance à la vie ?

 

Et si ce vide d’envie était quelque chose de bénéfique ?

 

Ce vide que nous recherchons et que nous avons souvent du mal à trouver, dans nos méditations, dans notre pratique du Qi Gong… il est peut-être là, maintenant. Un vide d’envie, un vide d’action, de vouloir FAIRE, pour se sentir simplement ÊTRE… et nous voilà en route pour la philosophie héritée des maîtres taoïstes ou d’autres traditions.

 

J’ai envie aujourd’hui de vous donner deux conseils.

 

Le premier, vous le connaissez, je vous le donne souvent pendant les cours de Qi Gong : « Ecoutez vous, écoutez votre corps, car vous seuls savez ce qui est bon pour vous ».

Vous n’avez pas envie de faire du Qi Gong ? N’en faites pas. Et ne culpabilisez pas ou plutôt, « n’auto-culpabilisez » pas. Ne vous jugez pas faible ou mauvais parce que vous lâchez un temps une « bonne » habitude.

 

Mon deuxième conseil : n’investissez pas votre énergie dans la peur, qui va vider votre énergie du Rein, et si vous vous souvenez du rôle de l’énergie du Rein sur l’immunité, cela va affaiblir votre immunité.

 

Peut-être avez-vous aujourd’hui l’opportunité d’explorer de nouvelles façons de vivre, de faire et d’être… de vous découvrir autrement. Belle opportunité, non ?

Et comme l’être humain est un être créateur, il peut tout créer, de la façon de vivre au quotidien (se nourrir, se vêtir, se loger, communiquer, vivre en société…) jusqu’à sa façon d’être la plus intime.

Il a le choix d’investir son énergie dans ce qu’il veut, quand il le souhaite.

 

La semaine prochaine (ou la suivante… je n’ai pas l’impression de bien maîtriser le temps en ce moment !), je vous proposerai des exercices de Qi Gong pour vous aider à cultiver la confiance et l’optimisme, l’assurance et la sérénité en travaillant notamment sur les Reins et le Cœur.

 

Mais en attendant…

 

et si on ne faisait rien ?

 

De tout cœur,

 

Lydie

 

 

 

 

 

Jouons en famille !

Quand la maîtresse propose la réalisation de défis en travaux manuels, c’est l’occasion d’allier créativité et activité extérieur.

Une façon de motiver certains enfants à marcher : allons réaliser des jeux de morpions en Land Art ! Et toute la famille s’y met, et ensuite on peut jouer avec !

 

Et vous, comment sont vos jeux de morpions Land Art ?

 

Land Art en station et en famille

Et si on découvrait la montagne autrement ? L’Office de Tourisme des Guets a proposé parmi ses activités un atelier familial de Land Art.

Un endroit magique nous a accueillis le 22 juillet 2019 après-midi : un petit torrent dans une vallée encaissée à l’ombre du soleil a inspiré parents, grands-parents et enfants. Des œuvres flottantes, voyageuses au fil du flot tumultueux ou des constructions minérales ont ponctué havre de paix tout droit sorti d’un conte de fées…

 

Vacances d’été et Land Art

Une semaine d’art et de création au Centre de loisirs de St Laurent du Pont, c’était le pari de l’équipe d’animateur pour les enfants entre 4 et 11 ans la semaine du 23 au 26 juillet 2019 !

Pari réussi : des créations de Land Art ont fleuri à différent endroits de la ville, dans les zones urbaines et comme les zones sauvages. L’imagination et la créativité des enfants semblait sans limites ! Bravo à eux !